jeudi 31 octobre 2013

Surenchérir pour du cool encore plus cool

Hé ! Ca fait très exactement un an et cinq jours que ce blog existe ! Et à peu près trois mois qu'il contient des trucs à peu près lisibles ! Dingue ça ! Et à l'époque où ce que j'écrivais était encore moins bien foutu que Twilight (c'est quand même pas peu dire), j'ai parlé du premier tome d'une saga fort prometteuse. L'épreuve, de James Dashner. Le titre avait été mis très en avant, et j'avais un peu peur : les perles, on les trouve rarement sur le devant de la scène. Et pourtant, Le labyrinthe est un excellent souvenir ! Le livre en lui-même n'était pas exceptionnel même s'il se laissait lire, mais il y avait les dernières pages ! Les dernières pages, vous entendez ! Elles étaient vraiment surprenantes, à tel point que j'attendais avec impatience la suite d'un livre que j'avais finalement bien aimé sans le trouver exceptionnel ! Et ce quatorze août (il a traîné un certain temps avant que je ne le commence) est sorti le deuxième tome, La terre brûlée, bénéficiant d'une mise en avant dans les magasins certaines (faut préparer le terrain pour que les gens aillent voir le film) mais aussi d'une couverture très moche. Allait-il être au même niveau que le premier tome m'ayant déjà bien plu ?

Non.

Il est mille fois meilleur.
(attention : si tu n'as pas lu le premier tome continue à tes risques et périls il en spoilera sûrement allègrement la fin. Donc lisez-le parce qu'il est quand même très sympa.)

pk t mosh ?????
Le livre ne perd vraiment pas de temps : à la première page tout va bien, quelques pages plus tard il y a un élément perturbateur et à la fin du premier chapitre tout le monde est mort lol. Et déjà un gros avantage par rapport au premier tome : on a vraiment pas le temps de s'ennuyer ! 

Je reprends vite fait l'histoire : Thomas vient de sortir du Labyrinthe et est dans un dortoir avec les blocards (ses potes quoi) où ils se retrouvent enfermés. Ils découvrent vite que ce n'était qu'une partie des épreuves (d'où le titre de la saga, oui, c'est très surprenant), et que la prochaine consiste à traverser la terre brûlée, une grande terre brûlée étendue de sable où la chaleur est insupportable. On en connaît bien plus à la fin du premier tome, mais restons sympa, car nous le sommes. Sympas. 5 pas. 5pa. Bref.

C'est surtout pendant ce tome que l'on peut se rendre compte que James Dashner (l'auteur donc) est vraiment un excellent narrateur ! Le livre a beau être écrit à la troisième personne, on rentre instantanément dedans. La palette d'émotions explorées est beaucoup plus large que le premier tome qui se contentait de dire "oh la la ils sont enfermés ils doivent survivre c'est hashtag le mystère". Ici, certains moments sont même flippants, ça m'a énormément surprise ! C'est en grande partie grâce aux fondus, qui représentent ce que les personnages deviendront s'ils n'obéissent pas aux ordres.

Un facteur en plus entre en compte, et c'est la Braise. La manière qu'a l'auteur de dévoiler les informations est très intelligente, et après avoir fini l'excellent Virtue's Last Reward qui est un peu un modèle en matière de narration (il contient le thème de la maladie aussi et j'ai retrouvé quelques similitudes avec le Radical-6 oui), j'ai été surprise d'être autant impressionnée. La Braise est une maladie que la totalité des "participants" ont. Une maladie qui rend fou, c'est aussi simple que ça. Leur seule solution pour avoir le remède, c'est d'obéir aux instructions. Les personnages ont cette fois-ci une raison d'avancer au péril de leur vie, là où dans le premier tome on se demandait pourquoi ils allaient dans le labyrinthe rempli de bêtes alors qu'ils avaient tout ce qu'il fallait dans un endroit sécurisé assez grand pour tout le monde. 

Le cast du film. Ok, ça va être bien.
Autre chose qui ont une raison d'être maintenant : les personnages ! Autant dans le tome précédent (oui, je compare beaucoup trop mais l'amélioration est vraiment trop frappante pour ne pas la montrer) je ne m'étais attachée qu'à un seul personnage (qui d'ailleurs est mort, merci beaucoup Dashner) , autant là OK. Si Thomas est toujours aussi insipide, ce qui est un peu con comme c'est le personnage principal , Teresa a suivi les conseils de la Terre entière et s'est achetée une gueule ! Ok, maintenant je la déteste, mais c'est voulu ! Le personnage est bien foutu ! Oui, oui ouiiiiiiiiii ! 

Mais en plus les nouveaux personnages sont super cools et la fin donne encore plus envie d'avoir le prochain tome. Que demande le peuple.

Ce tome deux est donc largement au dessus du premier en tous points. La saga s'inscrit donc comme une de celles que j'attends le plus et une des meilleures dystopies adolescentes en ce moment. La construction de l'histoire est vraiment impeccable, qui elle-même est de bonne qualité. Tout comme le premier tome, je vous le recommande énormément !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire