mercredi 26 décembre 2012

L'épreuve Tome 1 le Labyrinthe de James Dashner


Résumé pas forcément Nayiesque :
Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié. 
Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets 
enfouis au plus profond de sa mémoire...


L'avis tout à fait Nayiesque :
Parler de ce livre est encore pire que ce que je pensais. J'aime beaucoup les livres qui vont vite. D'ailleurs, je me disais "cool, pas de prologue qui sert à rien au début, on est direct dans le vif du sujet". C'est ce que je pensais. Au début, comme la plupart des lecteurs je pense, j'étais complètement paumée. Le langage du Bloc est utilisé sans la moindre explication dés le début. Et justement, on nous explique ce qui se passe dans le Bloc au fur et à mesure. Thomas se pose beaucoup de questions, on lui répond. Finalement, sur les 400 pages de ce livre, il n'y en a que 150 où il se passe vraiment quelque chose. 

Je ne dirai pas que je n'ai pas aimé, mais j'ai eu beaucoup de mal à entrer dedans. Le livre est original et le principe excellent, mais je ne suis toujours pas une fan de la troisième personne et j'ai encore eu du mal. Par contre, sur les 100 dernières pages ça ne m'a pas du tout dérangé. Même si j'ai vraiment trouvé ça ennuyant sur les pages d'avant. J'ai pris plus de trois semaines pour ça, montrant que je n'étais pas vraiment dans le livre. 

Bref, à ce que vous avez pu lire au dessus vous avez pu vous forger une idée sur mon avis. Pas extraordinaire, vite lu, vite oublié. Moi aussi je pensais ça. Les 25 dernières pages. Une pure bombe. J'étais totalement absorbée. J'ai presque pleuré, j'ai été surprise, j'ai fait des tronches très bizarres devant mon livre. 

Et l'épilogue. Génial. Je me suis prise une grande claque en le lisant. Pour résumer, c'est un livre qui ne m'a pas semblé extraordinaire. Mais la fin était tellement bien, tellement... Forte, je n'irai pas jusque là mais quand même imprévisible. Et finalement, je me dis "et pourquoi pas la suite ?". 

J'ai oublié de le préciser, mais l'histoire est bien construite aussi.

Faisons un petit tour vers les personnages maintenant.

Déjà, il y en avait vraiment trop à mon goût. Je ne suis pas contre un grand nombre de personnages (y a qu'à voir Soul Eater, ils sont au moins... beaucoup.), mais je suis contre un grand nombre de personnages s'il y en a qui sont complètement inutiles. Il y en a dont on aurait pu se passer, le livre n'en aurait été que meilleurs. Je vais me concentrer sur les deux personnages principaux disons, et mon petit coup de coeur que j'ai dans à peu près tous les livres que je lis.

Thomas est le personnage principal... Enfin, pour un personnage principal, il est transparent. Pas plus marquant que ça en fait. C'est quand même lui qu'on suit tout le long du livre en principal, on devrait s'en souvenir plus que ça. Il n'est même pas énervant ! Ce personnage, on ne le déteste pas, on ne l'aime pas, bref, il est totalement insipide. 

Teresa est déjà mieux, mais ce n'est pas encore ça. C'est vrai qu'à son arrivée, je l'ai sentie comme un élément déclencheur de la vraie histoire. Et que c'est elle qui est un peu la "clé" de l'histoire et qui fait tout avancer. Finalement elle est pas si mal que ça, mais il y a mieux.

J'ai adoré Chuck. Il est vraiment un personnage génial, sensible, touchant même. Attachant, surtout. Je n'ai pas grand chose d'autre à dire à propos de lui on ne le voit pas beaucoup. Mais il m'a déjà plus marqué que tous les autres. 

Je n'irai pas jusqu'à dire "Lisez-le !" mais pas non plus à dire "Ne le lisez-pas !!!". Je vous conseille de vous forger votre propre avis. Parce qu'avec du recul, je me rends compte qu'il est vraiment à lire, tant pis si on aime ou pas. C'est peut-être bien un bon livre.

Un petit extrait :

« - Tu sais Thomas, je me sens bizarre en ce moment. Ça fait drôle d'éprouver le mal du pays alors qu'on ne se rappelle même pas d'où on vient. Mais je ne supporte plus d'être ici. Je voudrais rentrer chez moi. Où que ce soit, qu'elle que soit ma famille. Je voudrais me souvenir. »

Je donne une note de 17/20 malgré tout ce que j'ai dit de mauvais au dessus. J’achèterai le deux pour voir si cette série est aussi prometteuse que le promet la fin.

mardi 18 décembre 2012

Film : 200 Pounds Beauty



Résumé pas forcément Nayiesque :
Ce film raconte l'histoire d'Hanna, une jeune femme obèse d'1,65m dotée d'une voix très remarquable. Malheureusement, à cause de son poids, elle ne parvient pas à trouver de producteurs. De plus, Hanna a le béguin pour son patron qui ne la remarque pas...
Avec l'aide d'un médecin, elle s'engage sur un long parcours d'auto-réinvention par la chirurgie plastique. Elle en ressort mince, élancée, délicate et d'une beauté sidérante. Grâce à sa nouvelle identité, elle parvient à s'intégrer au sein de l'entreprise musicale de Sang-Jun (son patron) et attire vite l'attention. La nouvelle vie d'Hanna semble être parfaite, mais est-ce vraiment celle qu'elle espérait ?

L'avis tout à fait Nayiesque :

Les critiques de films font leur entrée ! En ce moment, je n'ai pas trop le coeur à regarder des animes, et je n'ai presque plus le temps de lire. Et comme je ne lis plus trop vite... Bien sûr je continue à parler de livres, d'animes, mais les films et les séries/dramas vont s'ajouter à la liste ! Génial nan ? Comme ça mon blog restera actif un minimum si un anime ne me parle pas ou si je n'avance pas vite dans mes bouquins. Allez, j'arrête mon petit blabla, et c'est parti pour une petite chronique sur un film plus que marquant.

Déjà, je voudrais dire que l'on ne s'ennuie pas une seule seconde devant le film. Et pourtant, je suis une grande spécialiste du "pfffffftttt" devant un film. Et pourtant dans celui-là... Mais whaouh quoi. Je tiens à préciser que c'est le premier film coréen que je regarde, histoire de combler quelques lignes. Alors, que dire de ce film ? Pour commencer, il a son lot de surprises. Même si beaucoup ont trouvé qu'il était trop prévisible, ce n'est pas le plus important. Je n'aurais pas pensé autant m'attacher à un film regardé juste pour attendre que le temps passe. D'ailleurs, le temps passe tellement vite lorsqu'on le regarde ! C'est une merveille. Je n'ai pas beaucoup ri, pour le côté drôle de l'histoire, je ne l'ai pas tant retrouvé que ça. Et pourtant, il y a des moments où rire est presque une obligation ! Je sais bien qu'en vantant ce film comme ça, vous risquez d'être déçu en le voyant, mais je ne peux pas me retenir de parler de ce magnifique film.

Commençons par le début, en toute logique. Très bon début, par ailleurs ! On ne fait pas traîner en longueur comme dans beaucoup d'autres films, et c'est vraiment ce qui me convient le mieux. Vous l'aurez compris, je ne suis pas une adepte des films lents à démarrer, et ceux dans lesquels il ne se passe rien encore moins - Le monde de Sophie en est témoin... Le fait qu'il démarre sûrement est vraiment un bon point. Au bout de la première demi-heure, nous sommes déjà plus avancé qu'un film lambda dans l'intrigue. Et c'est mieux comme ça !

Le film se déroule, avec ses hauts, ses bas, ses surprises, ses rires. Un peu toujours la même chose en fin de compte. Même lors de la scène avec Sang-Jun et Hanna qui font ce qu'on attend depuis le début du film, je n'ai pas fait comme d'habitude (c'est-à-dire me dire "mais c'est dégueu" puis attendre patiemment que ça passe) j'ai juste continué à regarder, un peu zombifiée, car il y a un petit truc dans ce film qui fait qu'on ne peut pas le lâcher avant la fin.

Et la fin, parlons en d'ailleurs. J'avoue, j'ai versé une petite larme, mais juste une -pensez pas que je suis la petite qui pleure pour un rien, hein, je préfère encore mon image d'insensible... . C'est émouvant, pas des masses surprenant, mais ils ont su trouver les mots, qui sont justes assez beaux pour nous faire pleurer, mais juste assez vrais pour qu'on soit vraiment touché. Après ce film, on ne peut que s'accepter  tel qu'on est. C'est une fin magnifique, qui m'a vraiment touché tout comme tout ce film. 

Petit détour sur la musique qui a une place importante dans le film. "Maria" est une chanson incroyable. Toute la puissance vocale de l'actrice magnifique qui joue Hanna sort à ce moment-là, c'est vraiment une chouette chanson. 

Les personnages sont tous très attachants, exceptée Ammy, mais bon. En tous les cas, ils sont tous bien exploités et c'est un plaisir à voir. Pas besoin de faire un portrait détaillé de chacun, car ce serait vous enlever la surprise et vous empêcher de les découvrir par vous même.

Un vrai bonheur à regarder, malgré quelques imperfections... 17/20 !

 Mon passage préféré (attention, cette partie peut contenir des spoilers plus grand que la terre !)

- Qu'est-ce que tu aimes chez elle ?
- Je ne sais pas.
- C'est parce qu'elle est belle ?
- Des trous du cul comme toi diraient ça.
- Parce qu'elle est innocente ?
- Des trous du cul comme moi diraient ça.

On se quitte sur cet extrait tout mignon et plein de finesse, regardez ce film il vaut le coup d'oeil !


lundi 3 décembre 2012

Quelques nouvelles

Yo bande de Nayiens !

Je suis désolée pour mon retard, mais c'est le troisième livre que je commence et espère terminer, donc pas de chroniques en vue, et je n'arrive vraiment pas à accrocher à Gakuen Alice. Donc, je vais devoir recommencer un bouquin (ce sera L'épreuve - Le Labyrinthe de James Dashner que je vais me forcer à finir si j'aime pas parce que ... Ca commence à être un peu long, là.) et un anime. Pour l'anime, j'ai choisi A certain magical index, qui est apparemment un petit chef d'oeuvre que je n'ai pas encore vu. Donc, je veux le voir, et au vu du résumé, la chance que j'apprécie est forte !

De plus, il est probable qu'entre l'une ou l'autre chronique d'anime ou de livres se glisse une chronique de série... Restez attentifs ! Mais n'empêche, ce ne sera pas très récurrent si ça voit le jour par le plus grand des miracles. Il faut savoir que je classerai les Dramas avec les séries si j'en regarde.

Merci de m'avoir lue !

Naya